Jean Tinguely (1925-1991) / Niki de Saint Phalle (1930-2002) § sites à visiter

Jean Tinguely (1925-1991) - Nikki de Saint-Phalle (1930-2002)

Dès son enfance, Jean Tinguely met au point des roues hydrauliques avec effets sonores dans le ruisseau voisin des environs de Bâle (Suisse). Adolescent en 1940, il assiste aux bombardements de la ville et aux scènes tragiques qui en découlent. Il s’intéresse à la politique (anarchisme), fréquente l’école des Arts Appliqués et travaille comme décorateur de vitrines avec une liberté remarquée. Convaincu de son état d’artiste, il s’essaie à la peinture, mais ne peut se résoudre à déclarer une oeuvre terminée. Il décide alors de se consacrer au mouvement pour échapper à cette finitude. Il épouse Eva Aeppli en 1951. Une fille, Myriam, nait de cette union.

En 1955, il rencontre Yves Klein, puis Niki de Saint-Phalle. 1960 est une année importante, avec Hommage à New York , une oeuvre auto destructrice devant le MoMA à New York et la fondation du groupe des Nouveaux Réalistes. Artiste reconnu, il crée Eurêka pour l’exposition nationale suisse en 1964.

eureka1

imageChaos No 1  1974/75, Lithographie, 50,3 x 65,2 cm

    Musée Tinguely, Bâle

IMG_8157-1024x768Méta-Matic No 6, 1959, Musée Tinguely, Bâle

La construction du Cyclop est entamée en 1970 à Milly- La-Forêt, avec ses amis Bernhard Luginbühl, Larry Rivers, Niki de Saint Phalle, Daniel Spoerri. Mariage avec Niki. Les deux années suivantes  sont marquées par des rétrospectives de son oeuvre dans les principales capitales européennes.

 Le Cyclop de Jean :

cyclope_2.jpg__2000x2000_q95En 1998, Jean Tinguely entreprend la construction du Torpedo Institut, un gigantesque antimusée, une centaine de machines et des oeuvres d’amis artistes, un avion, des voitures…Cette oeuvre ultime sera malheureusement démantelée.

http://www.paulsoriano.fr/Tinguely.html

Niki de Saint Phalle in Los Angeles, 1962

L’enfance de Niki de Saint Phalle est marquée par un inceste.clicker ici Elle travaille d’abord comme mannequin et commence à peindre en 1952. Ce sont les tirs qui inaugurent sa notoriété dès 1961. Tirer au fusil sur des sachets de peinture. Ce geste, pour elle, est un « assassinat sans victime », un geste destructeur qui devient créateur.

Niki-de-Saint-Phalle_fusilElle se consacre ensuite aux Nanas, de gigantesques figures féminines que l’on peut maintenant admirer dans de multiples endroits du monde. Hon, présentée en 1966 à Stockholm , est une « femme cathédrale » dans laquelle les spectateurs sont invités à entrer par le vagin.

« Elle était là comme une grande Déesse de la fertilité, accueillante et confortable dans son immensité et sa générosité. Elle reçut, absorba, dévora des milliers de visiteurs. La joyeuse et géante créature représenta pour beaucoup de visiteurs comme pour moi le rêve du retour à la Grande Mère. » N. de Saint Phalle

honnikiDans les années 70, naît l’idée d’un jardin de sculpture. En Toscane, à Garavicchio. Pendant vingt ans, en collaboration avec Jean, Niki y travaille. C’est en 1998 que le Jardin des Tarots est déclaré patrimoine culturel français en terre italienne et ouvert au public.

magicienarbredevie

Oeuvres communes… parmi d’autres :

04_StPhaleSacreFontaine Stravinski, Paris. (7 sculptures de Tinguely, 6 de Saint Phalle, 3 communes)

7972_Jean_Tinguely_Niki-de-Saint_Phalle_2bhds-Tinguely-Niki-1

 L’espace Tinguely/Saint-Phalle à Fribourg :

http://www.fr.ch/mahf/fr/pub/espace_jean_tinguely.htm

espacetinguely_phalle

Films documentaires :

http://www.rts.ch/g/NQCJ

9b_Jean_Tinguely_avr131

 

Publicités

10 réponses à “Jean Tinguely (1925-1991) / Niki de Saint Phalle (1930-2002) § sites à visiter

    • Oui, il existe pas mal de choses sur eux. Ils sont tous deux très intéressants et méritent un approfondissement de leur oeuvre. J’aimerais aller voir l’expo sur Niki à Paris.

  1. Je ne connaissais pas Niki de St Phale. Je l’ai découverte par son parfum dont je trouvais le flacon magnifique. Ces deux serpents enlacés avaient un je-ne-sais-quoi de sud-américain. Je collectionnais les miniatures d’eau de toilette à l’époque. Malheureusement, il n’est jamais sorti en mini format. Il fallait l’avoir en extrait et il était si onéreux… Plus tard au musée du centre Pompidou, j’ai apprécié la fontaine qui nargue un peu tous les badauds en hiver, par cette multitude de couleurs. L’oeuvre de cette immense plasticienne est actuellement exposée à Paris au Grand Palais. J’espère bien m’y rendre.

    • Oh oui moi aussi! Le jardin des Tarots est aussi en bonne place sur mon programme. Tinguely et elle sont des artistes d’accès facile de prime abord. Leurs oeuvres personnelles sont d’une richesse extraordinaire. Alors, leurs travaux communs…

  2. Merci pour cet article ! j’ai toujours apprécié le travail de Nicky de St Phalle et Tinguely. C’était un couple hosrs norme et le parcours de Nicky m’a beaucoup touchée. Ces femmes colorées et girondes aux couleurs naïves exprimaient la vie, ma fertilité et permettaient sans doute à cette talentueuse artiste d’exsuder sa douleur.

  3. Pingback: Best of 2015 § Voeux | CultURIEUSE·

  4. Pingback: Eva Aeppli (1925-2015) § condition humaine/féminine | CultURIEUSE·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s