Les écrivains du Montana § Protection des forêts

Les écrivains du Montana

Depuis les années soixante, l’état du Montana compte la plus grande proportion d’écrivains par habitant. Ils sont réunis aux alentours de la ville de Missoula. Comment s’y sont-ils retrouvés? Au début, peut-être une facilité économique…Et puis l’amour des grands espaces, le refus de la vie citadine. Maintenant , Missoula est une ville estudiantine où les ateliers de « creative writing » abondent. Dans ce pays de cow-boys, cette ville est une île. Plus qu’ un style commun, ces écrivains partagent une philosophie : celle de la nature sauvage et libre et d’une  humanité qui la respecterait.  Nature et personnages ne font qu’un dans leurs récits, comme l’a exprimé Rick Bass, l’un d’entre eux.

Une liste non-exhaustive : http://ecrivainsmontana.free.fr/

Quelques-uns de mes préférés:

Edward Abbey (1927-1989)

214614

Un récit paru déjà en 1968 qui me semble très actuel dans son discours écologique sur la sauvegarde de la nature. Avec tour à tour humour, colère, rudesse, érudition, Edward Abbey nous entraîne dans sa retraite comme gardien (rancher) dans le désert des Arches au sud de l’Utah (son expérience vécue).

Richard Brautigan (1935-1984)

PECHEALATRUITE©°ionw ä^Ðó^°è^xifVersion³8¤UN_PRIVE_A_BABYLONE

Après une enfance chaotique marquée par les mauvais traitements, Richard Brautigan, à l’âge de vingt ans, subira un internement psychiatrique et des séances d’électrochocs. C’est à la parution de « La pêche de la truite en Amérique »(1967), qui connait un succès public, qu’il devient un des écrivains et poètes majeurs de la génération hippie. Son oeuvre, éclectique, s’essaie à une multitude de genres tels que le pastiche de polar, la poésie, le western, le haïku, le surréalisme, l’absurde, etc. Sa recherche littéraire, riche de surprises, démontre une fertile imagination, sûrement le contrepied de ses démons personnels. Il travaillait ses phrases avec obstination pour trouver la simplicité de la forme qui lui convenait: « J’aimais cette façon d’utiliser le langage qui consiste à concentrer l’émotion, le détail et l’image jusqu’à obtenir la forme d’un acier semblable à la rosée ».

Rick Bass (1958)

Rick+Bass

Rick Bass a étudié la biologie et la géologie. Il fait partie de plusieurs associations écologistes. Il écrit des romans, nouvelles et essais basés sur les problèmes environnementaux, ceci avec un art de la narration qui le rend tout à fait passionnant. « Winter » nous raconte son installation avec sa compagne dans la vallée du Yaack et le premier hiver qu’ils y passent. Une initiation à la vie dans la nature sauvage qui demande courage et persévérance et qu’il relate avec humour et passion.

http://yaakvalley.org/

Louise Erdrich (1954)

276906_la-chorale-des-maitres-bouchers-de-louise-erdrich

Issue d’une mère amérindienne et un père germano-américain, Louise Erdrich raconte  le quotidien des premiers  immigrés et du peuple indien. Cette chorale, c’est la recherche d’une harmonie, ce difficile équilibre qu’il faut trouver pour vivre ensemble. Les personnages féminins sont particulièrement mis en exergue. Les mille et une anecdotes qui émaillent ce récit nous font passer du rire aux larmes et l’écriture ciselée de l’auteur n’en est pas la moindre cause.

Jim Harrison (1937)

dalva

la-route-du-retour_couv_book_medium

Un dyptique de toute beauté qui raconte la saga familiale en plusieurs générations du personnage de Dalva, une femme métisse indienne de quarante- cinq ans, et qui se passe dans le Nebraska. Jim Harrison a choisi de donner la parole à ses personnages. Le profond respect de la nature qu’ils éprouvent, leurs doutes, leurs souffrances, mais aussi leurs espoirs et leurs joies, toutes ces émotions sont relatées dans une langue poétique, lyrique, célébrant autant la vie que la mort.  L’histoire dramatique de la culture indienne et les destins personnels se trouvent ainsi mêlés. Cette richesse d’écriture empreinte des nuances les plus fines font de Jim Harrison le « Grand Maître » des écrivains du Montana.

 Ces deux-là sont les plus connus, mais chacun des livres de Jim Harrison se déguste avec délice et jubilation. Faites donc un tour sur son site, vous trouverez un bonheur de lecture :

JIM HARRISONhttp://jimharrison.free.fr

Thomas McGuane (1939)

images

Après ses trois premiers romans et un interlude hollywoodien tapageur, Thomas McGuane publie « Panama », qui marque un tournant dans le genre, jusqu’alors plutôt drôle, de ses écrits. « La source chaude » décrit, non sans humour, le dilemme de Lucien Taylor qui hésite entre deux femmes et donc deux vies totalement différentes.L’auteur critique le rêve américain avec verve, mais aussi compassion.

 And so on.

Pour conclure, un lien vers le site du WWF pour la protection des forêts :

http://www.wwf.ch/fr/savoir/forets/types_de_forets/forets_tropicales/?gclid=CJKBnM23w7cCFZShtAodVFgAvw

 Glacier_Many_Montana_1600x1200

Logo_PEFC_France PEFC : Organisation indépendante, sans but lucratif et de nature non-gouvernementale. Il promeut une certification de la gestion durable des forêts par une tierce partie indépendante.
  Forest Stewardship Council FSC : Le Conseil international de gestion forestière FSC (Forest Stewardship Council) est une organisation indépendante dans laquelle sont représentés des organisations écologiques, des représentants des populations autochtones (occupants indigènes des forêts) et des entreprises de gestion et d’exploitation forestière pour assurer une gestion durable des forets.
Advertisements

2 réponses à “Les écrivains du Montana § Protection des forêts

    • Mais j’ai vu que vous-même n’en manquiez pas! De très beaux articles pertinents et bien écrits, merci, je vais m’abreuver chez vous. Et merci pour le tuyau à notre précieuse Livrophage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s