Harold Pinter (1930-2008) § Turquie

26268641Ecrivain, dramaturge et metteur en scène britannique.

Harold Pinter est né de parents juifs immigrés de Russie, dans un quartier populaire de Londres. Le contexte dans lequel il a vécu sa jeunesse (antisémitisme, chômage, bombardements) est à la source des thèmes abordés dans ses pièces. Il joua la comédie dès le lycée, entra pour deux ans dans une école d’art dramatique et sillonna l’Angleterre en tant que comédien tout en écrivant. Sa première pièce, « The Room », écrite en quatre jours, fut jouée en 1957. Déjà, l’atmosphère de menace du théâtre de Pinter était présente. Des dialogues semblant naturels, mais une atmosphère d’insécurité. La pièce attira l’attention et lui offrit  la possibilité d’une seconde oeuvre « Le monte-plats ». Paroles banales, presque grotesques, sous-entendus angoissants… « Le gardien », en 1960, est son premier succès. Toujours une intrigue minimaliste, une situation absurde, des personnages présentant des failles identitaires et une ambiance de malaise créée aussi par un décor minutieusement décrit par l’auteur. Huis-clos, rapports de domination, courtes répliques, silences,

Bibliographie de l’oeuvre de Pinter :

http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/2005/pinter-bibl.html

70562643Le monte-plats

Ben et Gus, on se rend compte que ce sont deux tueurs à gages, sont enfermé dans un sous-sol en attente du prochain ordre de contrat. Leur communication, plate, ponctuée de silences, dévoile leur inquiétude. Leur banalité même est angoissante. Soudain, le monte-plat descend avec une commande et devient l’autorité exigeante et impossible à satisfaire.

2012. Le gardienLe gardien

Aston et son frère Mick vivent ensemble. Un jour, Aston invite un clochard, Davies, à venir vivre avec eux. C’est la situation présente qui intéresse Pinter. Les personnages évoluent à l’intérieur d’un jeu de pouvoir psychologique allant du comique au terrifiant.

blob

Traduction Philippe Djian

Harold-Pinter-le-scandaleux_article_main

Le retour

Un père, ses deux fils et son frère vivent ensemble dans une banlieue populaire de Londres. Une existence virile, mais sans histoire. Le troisième fils, universitaire, débarque des USA avec sa jeune épouse  (mère de ses enfants). Les frustrations et les désirs se réveillent alors amenant un dénouement imprévisible et choquant. Pinter dira de Ruth, le personnage féminin: « Nul ne peut lui dire ce qu’elle doit faire. Elle représente ce que j’ai écrit de plus proche d’une femme libre : un esprit indépendant. » On peut aussi en douter…et voir ici l’asservissement de la femme comme le plus court chemin menant au mâle dominant.

leretour

spectacle_10024L’amant (Avignon off 2013)

Richard et Sarah, un couple aisé et civilisé, semblent vivre leurs relations adultères avec complaisance ou même complicité. Mais leur libertinage n’est pas si anodin et révèle un jeu pervers d’asservissement mutuel. Lorsque l’on se rend compte que l’amant, la putain, l’épouse et le mari sont moins nombreux qu’il n’y parait, le piment de la chose peut devenir un enfermement cruel pour celui qui s’en lasse.

Le théâtre de Pinter dérange. Proche de nous par son langage simple, il nous montre les dérives humaines avec efficacité et sa cruauté nous ramène à nos propres lâchetés ou insidieuses perversités.

28822

Engagé à gauche et contre la violation des droits de l’homme, Harold Pinter critique et prend position (Pour la cause palestinienne, contre l’embargo sur Cuba, contre l’invasion de l’Afghanistan…). En 2005, il reçoit le prix Nobel de littérature. Malade, il enregistre une déclaration plus politique que littéraire:

http://www.nobelprize.org/nobel_prizes/literature/laureates/2005/pinter-lecture-f.html

20081225Pinter

 Photo : Kieran Doherty/Reuters 2005

En 1985, Pinter voyage en Turquie avec Arthur Miller. Invité à une réception à l’ambassade des Etats-Unis, il raconte les histoires de torture à l’électricité qu’il a entendues lors de son voyage. Pour lui, la réception se termina …mais la répression en Turquie, ainsi que l’interdiction de la langue kurde, lui inspira une pièce de théâtre (Mountain language).

La Turquie actuellement (2013) :

TURKEY-UNREST-POLITICSPhoto Ozan Koze/AFP

logo-frle 17 juin 2013:

600 personnes ont été arrêtées dimanche à Istanbul, mais aussi à Ankara, selon les services de police de ces deux villes. « Environ 460 manifestants ont été interpellés par la police à Istanbul hier (dimanche) », a souligné à l’AFP un responsable du barreau d’Istanbul sous couvert d’anonymat. Parmi eux, des médecins et des infirmières pour avoir soigné des manifestants, dénonce le syndicat des médecins turcs. Après leur interrogatoire, ces personnes seront remises en liberté ou déférées devant un procureur. La police peut procéder à quatre jours de garde à vue selon la loi turque.

Le Figaro du 23 juin 2013 :

Le gouvernement d’Erdogan lance plusieurs enquêtes dans les milieux universitaires et médicaux pour identifier ceux qui se sont joints aux manifestants de la place Taksim.

Depuis l’évacuation du bastion de la contestation, au cœur d’Istanbul, au moins 46 personnes, affiliées à des petites formations d’extrême gauche, ont été placées en détention. Vendredi, 18 membres du Parti socialiste des opprimés ont été incarcérés à Istanbul pour «appartenance à une organisation terroriste» et «destruction de biens publics».

Le célèbre film d’Alan Parker, datant de 1978, raconte la prison turque de l’époque:

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s