Barbara Loden (1932-1980) / Compagnes de…§ pyramide de Maslow

Barbara Loden (1932-1980)

Actrice et réalisatrice américaine

C’est dans les années cinquante que Barbara Loden rencontre  Elia Kazan (réalisateur à succès, entre autres, de « Un tramway nommé désir »). Elle joue dans deux de ses films « Le fleuve sauvage » et « La fièvre dans le sang ». Elle travaille ensuite à un scénario qui retrace les relations houleuses de Kazan avec ses conjointes et doit en être l’interprète avec Marlon Brando. Suite à la décision des producteurs, acceptée par Kazan, de changer d’interprètes pour ce film (« L’arrangement ») ,  Barbara  considère cela comme une trahison et s’éloigne d’Hollywood. Elle travaille à son propre film qui sort en 1970, qu’elle écrit, réalise et interprète: « Wanda »

07_elia-kazan_theredlist

Barbara Loden et Elia Kazan. Une véritable emprise…

   Pouvant être apparenté à la Nouvelle Vague européenne, Wanda est considéré à l’heure actuelle, comme une oeuvre majeure du cinéma d’avant-garde américain . Le récit suit l’errance d’une femme mélancolique, secrètement blessée, qui se laisse manipuler par un homme violent et participe à un braquage raté. Il ne fut distribué en France qu’en 2003 grâce à l’appui de Marguerite Duras et Isabelle Huppert. Barbara Loden meurt d’un cancer à l’âge de 48 ans.

Analyse du film : http://www.dvdclassik.com/critique/wanda-loden

Wanda07 Pour voir le film : clicker ici

Une émission télévisée américaine ( avec John Lennon, Yoko Ono, Barbara Loden) :clicker ici

VERS WANDA :

Au théâtre de Vidy à Lausanne, la comédienne Marie Rémond interprète Barbara Loden et  Wanda, avec Clément Bresson et Sébastien Pouderoux. Inspirée du livre de Nathalie Léger Supplément à la vie de Barbara Loden, cette pièce passant du film à la biographie, de l’analyse de l’oeuvre à l’enquête sur la personnalité de Barbara est une magnifique illustration de la pertinence que peuvent démontrer les arts vivants pour transcrire la réalité d’un être, d’un artiste. Jouée avec inventivité, humour, intelligence, cette pièce nous interroge sur l’identité de la femme des années 70  (quelle est la liberté qui lui est accordée? qu’en faire? ) et aussi sur la place d’une compagne (d’un compagnon) de vie au côté d’une célébrité, d’un créateur ou d’un génie.

_h1a4189http://www.vidy.ch/vers-wanda

L’accueil du film de Barbara Loden par les milieux féministes de l’époque fut pour le moins glacial. En effet, l’image de la liberté de la femme se devait d’être triomphante et Wanda montrait, à première vue, plutôt un modèle de soumission aux désirs de l’homme. Avec un peu plus de recul,  on peut y voir un autoportrait angoissé, une femme en plein désarroi et ne possédant aucune estime d’elle-même ou alors une révoltée refusant obstinément d’embrasser le système. L’ Amérique, dit-elle dans une interview, est un pays «où les femmes n’ont d’identité que par l’homme qu’elles trouvent».
“Je n’étais pas persuadé qu’elle dispose des qualités requises pour être une cinéaste indépendante.” a dit d’elle, son mari et mentor, Elia Kazan. Une des clés de son mal-être?

D’autres femmes artistes et compagnes de…

j-p-l-k-painting-one

artwork_images_97523_758410_lee-krasner « I was not in a position to say I will not continue painting or I will continue painting…I am preoccupied with trying to know myself in order to communicate with others. Painting is not separate from life. It is one. It is like asking – do you want to live? My answer is yes- and I paint. » Lee Krasner, épouse de Jackson Pollock.

de_kooning_elaine_6

Portrait-of-JFK-Elaine-de-Kooning-1963« Women can also be creative in total isolation. I know excellent women artists who do original work without any response to speak of. Maybe they are used to lack of feedback. Maybe they are tougher.  » Elaine de Kooning, épouse de de Wilhem.

Qu’est-ce qui permet d’aboutir à une sorte d’accomplissement de soi?

  la pyramide de Maslow :

pyramide_besoins_maslow

    Cette pyramide classe les besoins humains dans un ordre hiérarchique dans le but de définir ce qui engendre la motivation. Il est stipulé qu’un besoin supérieur n’advient que lorsque les besoins inférieurs sont comblés. Le psychologue Abraham Maslow a défini cette pyramide d’après ses observations sur le comportement humain de 1939 à 1943. Depuis, la validité absolue de cette pyramide est remise en question par d’autres travaux. Voir, par exemple, nos trois cerveaux face à la pyramide :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/nos-trois-cerveaux-face-a-la-43909

    retrouver-confiance

    Publicités

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s