Annie Leibovitz (1949) / Lewis Caroll(1832-1898) § imagination

Annie Leibovitz (1949)

Photographe américaine

Annie Leibovitz a suivi les cours du San Francisco Art Institute, puis des cours du soir de photographie. Elle rejoint le jeune magazine Rolling Stone en 1970 et publie un reportage sur les retrouvailles de prisonniers avec leurs femmes, ainsi que des couvertures remarquées.

photographChristmas, 1971, Soledad Prison, California by Annie Leibovitz.

25361532-25361534-largeNuméro de février 1971

Elle est rapidement nommée photographe en chef du magazine et s’adapte au passage à la couleur. En 1975, elle suit le groupe des Rolling Stones en tournée mondiale et échappe de peu à l’addiction à la cocaïne.

dsc_4075Très vite rendue célèbre par les magazines auxquels elle collabore (Vogue, Vanity Fair…), elle photographie des acteurs, musiciens, artistes, politiques.

Leibovitz Lennon Auction John Lennon and Yoko Ono in December 1980 on the last day of Lennon’s life.  (AP Photo/Swann Auction Galleries, Annie Liebovitz)

michaeljackson-by-annie-leibovitz-1989-photoshoots-hq-michael-jackson-31191909-2000-1336Annie Leibovitz, Michael Jackson, shooting 1989

mikhail-baryshnikovAnnie Leibovitz, Mikhail Barishnikov et Rob Besserer, 1990

604ANNIE LEIBOVITZ, Sigourney Weaver, 1998, 16 x 20 gelatin silver print, numbered and signed.

« I’ve always been more interested in what they do than who they are, I hope that my photographs reflect that. »A.L.

Annie Leibovitz n’est pas qu’une photographe de célébrités, elle signe aussi des reportages, dont un à Sarajevo en 1994.

Annie_Leibovitz_Sarajevo« Vélo renversé d’un enfant tué par un sniper, Sarajevo, 1994« 

Elle photographie sa vie et celle de ses proches.

Annie_Leibovitz_mereSa mère, Marylin Heit Leibovitz

susan-sontag+00999

Sa compagne, l’écrivaine Susan Sontag

Annie-Leibovitz-La-vie-une-photographe-200x300Le livre de sa vie : Edition La Martinière, 2006,

 Walt Disney Production lui propose la série « Dream portraits ». Galerie :

http://www.doctordisney.com/annie-leibovitzs-image-gallery-of-disney-dream-portraits-celebrities-as-disney-characters/

Dont « Alice au pays des Merveilles » :

natalia-vodianova-par-annie-leibowitz-3Natalia Vodianova

natalia-vodianova-par-annie-leibowitz-6

avec Jean-Paul Gauthier(le chat de Cheshire)

natalia-vodianova-par-annie-leibowitz-8

Christian Lacroix et Stephen Jones (le lièvre de mars et le chapelier fou)

images-1

Lewis Caroll, de son vrai nom Charles L. Dodgson, est mathématicien, romancier, essayiste et photographe. Jeune homme timide, réservé, atteint de bégaiement, il devient enseignant en 1855 au Christ Church College d’Oxford. Il s’offre son premier appareil photo en 1856 et photographie les trois filles Liddell tout en leur inventant l’histoire des « Aventures d’Alice sous terre ».

220px-Alice_LiddellAlice Liddell photographiée en 1860 par Lewis Carroll.

Il en offrira le manuscrit calligraphié et illustré à la jeune Alice Liddell en 1864, année où Mrs Liddell lui interdit de revoir ses filles. Cette oeuvre novatrice instaure le genre fantastique dans la littérature enfantine jusqu’alors réduite aux contes. Elle est exempte de morale. L’espace et le temps sont totalement déstructurés. Extrait :

450px-Alice_par_John_Tenniel_23

« Mais je ne veux pas fréquenter des fous, » fit observer Alice.

« Vous ne pouvez pas vous en défendre, tout le monde est fou ici. Je suis fou, vous êtes folle. »

« Comment savez-vous que je suis folle ? » dit Alice.

« Vous devez l’être, » dit le Chat, « sans cela ne seriez pas venue ici. »

Alice pensa que cela ne prouvait rien. Toutefois elle continua : « Et comment savez-vous que vous êtes fou ? »

« D’abord, » dit le Chat, « un chien n’est pas fou ; vous convenez de cela. »

« Je le suppose, » dit Alice.

« Eh bien ! » continua le Chat, « un chien grogne quand il se fâche, et remue la queue lorsqu’il est content. Or, moi, je grogne quand je suis content, et je remue la queue quand je me fâche. Donc je suis fou. »

Illustration ci-dessus: John Tenniel, Texte traduit :

http://fr.wikisource.org/wiki/Alice_au_pays_des_merveilles/Texte_entier

medium_Alice_par_Lewis_carrollillustration originale de Lewis Caroll

Lewis Caroll était mathématicien, il a rédigé des traités de logique. Pour « Alice au pays des Merveilles », il a inventé une logique interne à l’histoire, qui fascine toujours petits et grands. Elle parle à notre inconscient et a été l’objet de nombreuses analyses. Comment une activité scientifique peut-elle amener à une création aussi onirique?

_745f534d35896b77ba00f0c069d8db4c

Le lapin blanc de Tim Burton

L’imagination. Elle est le moteur de la création. Le savant qui ose le « Pourquoi pas? » émet des hypothèses, questionne la nature, crée un nouveau monde. Sans l’audace de l’imagination, le rationnel reste attaché au monde existant. Vaste sujet : l’imagination est-elle trompeuse? Quelles en sont ses limites? Est-elle vraiment créatrice?

 Un dossier philo sur « les puissances de l’imagination » : http://lesitemai.free.fr/?url=Imaginat

Selon Pascal : Le pouvoir de l’imagination est irrésistible et la raison, dans le meilleur des cas travaille à son service; d’ennemie en théorie elle devient pratiquement son esclave consentante et soumise. Ce qui implique qu’il faudrait faire une claire distinction entre ce qu’on désire, ce qu’on imagine, et ce qui est réel ou réalisable.

John-Lennon-Imagine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s