Joseph Cornell (1903-1972) / Arman (1928-2005) § Collectionner

187-q-1223736379http://josephcornellbox.com

Joseph Cornell, né en 1903, a grandi à Nyack, New York. Elevé dans une famille sensible à la culture artistique, il est devenu l’un des pionniers de l’art de l’assemblage, précurseur des installations, un collectionneur qui récolte des objets divers, des photos et les arrange dans des boîtes en bois à couvercle vitré, le plus souvent fabriquées par ses soins. De la poésie visuelle. Il admirait les travaux des surréalistes, les collages de Max Ernst entre autres, mais est resté indépendant. Un homme discret, sensible, promeneur et chineur invétéré, grand cinéphile et croyant.

cornell.cockatoo-corks

Untitled (Cockatoo and Corks) c. 1948 (120 Kb); Construction, 14 3/8 x 13 1/2 x 5 5/8 in; Private collection

C’est en 1931 qu’il présente ses premiers collages au galeriste new yorkais Julien Levy. Celui-ci expose son travail quelques mois plus tard. La « Box » ci-dessous sera la première à être acquise par un musée.

CornellJoseph-untitled_Soap_Bubble_Set-1936

Joseph Cornell, Untitled (Soap Bubble Set), 1936

En 1936, Joseph Cornell réalise un film surréaliste Rose Hobart, projeté à la galerie Levy en même temps que les films de Duchamp et de Man Ray. Ce film a d’ailleurs rendu Dali fou de rage, reprochant à Cornell d’avoir volé cette idée. Il aura été le premier à fabriquer un film entièrement à partir d’éléments qui existaient déjà (comme l’ont fait depuis, Godard et d’autres). Le film original est totalement remanié, ralenti et bleuté. Ce premier film (il en montera une vingtaine) est construit avec passion autour de l’actrice.  Pour lui, les actrices sont des nymphes ou des fées, symboles d’innocence et de pureté. Il sera un spectateur de cinéma assidu et collectionnera nombre de films, de Mélies au parlant, ainsi que des bandes trouvées dans les marchés aux puces.

Source : Chantal Le Sauze, « Le temps suspendu ou l’univers cinématique de Joseph Cornell », 1895. http://1895.revues.org/261

 

123rwhy Rose Hobart

Joseph Cornell inaugure une série de dossiers en 1940 avec « Portrait d’Ondine », un hommage au monde de la danse. Ceux-ci sont consacrés aux chanteuses, danseuses, actrices qui le fascinent.

cornell.abeilles

Object (Abeilles) 1940 (190 Kb); Construction, 9 1/8 x 14 1/8 x 3 7/16 in; Collection Mr. and Mrs. Frederick Wiseman, Beverly Hills, CA. La phrase « Les abeilles ont attaqué le bleu céleste pâle » évoque les cadavres exquis pratiqués par les surréalistes.

L’exposition internationale du surréalisme en 1938, organisée par Eluard et Breton, permet aux français de découvrir le travail de Cornell.

409_1_Joseph-Cornell-Hotel-du-Nord-1000px

Untitled (Hôtel du Nord), vers 1954, coll. particulière.

01 Untitled (Lauren Bacall)

Untitled (Penny Arcade portrait of Lauren Bacall), 1945-46

En 1967, une rétrospective de son oeuvre sera organisée au Solomon Guggenheim Museum de New York. La première exposition personnelle européenne de l’artiste a lieu en 1971 à Turin.

yayoi+kusama+with+joseph+cornell+in+new+york,+1970_0

Yayoi Kusama et Joseph Cornell, une relation passionnée et platonique au milieu des années soixante. (article sur Yayoi Kusama sur ce blog)

arman-portrait-14http://arman-studio.com/

Arman, né à Nice (Armand Fernandez), est un artiste peintre sculpteur, plasticien franco-américain (depuis 1972). Sa scolarité primaire se fait dans une école de filles pour éviter sa séparation d’avec sa meilleure amie. Son père lui enseigne la peinture à l’huile et l’amour de la musique. Il devient vite passionné par le jeu d’échec. En 1947, il rencontre Yves Klein dans une école de judo. Dès 1953, il travaille l’abstraction en peinture.

arman_cachet

Empreintes de Cachets sur papier, 1955

Les accumulations d’objets débutent en 1959. Une visite et une exposition à New York le conduisent à s’installer pour plusieurs mois au Chelsea Hôtel. A l’occasion de ce séjour, il rencontre Marcel Duchamp.

En 1960, il signe le manifeste du Nouveau Réalisme (voir article Yves Klein clicker ici  ).

ARMANHome_sweethomeI1960-400accumulation

Home sweet Home, 1960 (accumulation)

A 3580

ARMAN, Premier portrait-robot d’Yves Klein, 1960, (Poubelles) Private collection(c) 2011 Pro Litteris, Zürich photo: Centre Pompidou, Georges Méguerdit

Arman s’intéresse à la surconsommation des objets que la société tend à sacraliser. Il amasse les productions de la civilisation industrielle contemporaine et donne à voir une image multipliée, les « Accumulations ».  Avec les séries des « Poubelles » et des « Colères », il s’intéresse à la destruction qui pour lui devient une étape vers la création. En premier lieu une performance, il en sort une oeuvre d’une mystérieuse beauté.

piano

Chpin’s Waterloo, 1961

 

Les expositions et les séjours outre-atlantique s’enchaînent. En 1968, il expose à la Documenta de Kassel et la Biennale de Venise. Il partage son temps entre Vence et New York. Il installe plus de cent monuments publics à travers le monde.

tour_arman_002

Long Term Parking, 1982 (59 voitures dans le béton), Jouy-en Josas

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

L’heure pour tous, 1989, gare Saint-Lazare, Paris

002285

Fragmentation, 1999, (guitares découpées remontées sur panneau de bois)

Plus d’informations sur cet artiste prolifique : http://arman-studio.com/

armantomb

Joseph Cornell et Arman étaient tous deux collectionneurs, accumulateurs. Ils ont fait de leur passion une oeuvre artistique grâce à leur talent d’innovateurs.

Au-delà des collections d’art, il existe d’innombrables collectionneurs de toutes sortes. Peut-être êtes-vous un copocléphile , un iconomécanophile ou un oenosémiophiliste? De beaux mots (à placer au Scrabble!) dont vous découvrirez la définition sur le lien : http://www.bourseducollectionneur.com/collectionneur.html

a-2012-JimGolden1

Témoignages de collectionneurs :

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Personnalite/Articles-et-Dossiers/Les-collectionneurs-sont-ils-nevroses/7Quand-les-accros-perdent-pied

IMG_3344

Musée imaginaire de la sardine (itinérant), Philippe Anginot, collectionneur, écrivain et conservateur, philippeanginot@free.fr

Publicités

7 réponses à “Joseph Cornell (1903-1972) / Arman (1928-2005) § Collectionner

  1. Je mesure avec regret que j’ai raté l’expo à Lyon.Dommage vraiment !
    Je lis avec une grande curiosité vos messages! Passionnant, je me sens chaque fois plus riche ! Merci

    • Merci, un retour, ça fait toujours très plaisir!
      J’aime me renseigner sur les oeuvres et les artistes qui me plaisent ou m’intriguent et j’apprends à mesure. Mais en toute modestie: plus on cherche, plus on est conscient que l’on en sait si peu… La curiosité est un bienfait pour l’esprit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s