Constantin Brancusi (1876-1957) / Richard Serra (1939) § simplicité volontaire

brancusi_portrait_web

Constantin Brancusi dans son atelier, vers 1933/34, Photo de l’artiste © 2011, ProLitteris, Zürich, Photo: © Collection Centre Pompidou, Paris, Distribution RMN, Paris

Constantin Brâncuși est un artiste sculpteur né en Roumanie. Après les arts et métiers, il est diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Bucarest en 1902, classe de sculpture. Trois ans plus tard, il entre aux Beaux-Arts de Paris.  Auguste Rodin l’engage comme assistant, mais il ne restera qu’un mois : « Rien ne pousse à l’ombre des grands arbres » dit-il. Rodin travaille la terre ou le plâtre et ce sont ses assistants qui en font des bronzes ou des marbres. Brancusi, lui, pense que la forme doit sortir de la matière et non être imposée de l’extérieur.

Il rencontre Modigliani, Léger et le Douanier Rousseau, qui deviennent ses amis. Il se met à travailler la taille directe dès 1907 et réalise, entre autres, la première version du » Baiser ». Il cherche à révéler « l’essence cosmique de la matière ».

CONSTANTIN-BRANCUSI-Le-Baiser

Constantin Brancusi, « Le Baiser », 1908

le-baiser-sepulture

Cette version date de 1910. Elle orne la sépulture d’une jeune femme russe suicidée par amour.

 « J’ai voulu évoquer non seulement le souvenir de ce couple unique, mais celui de tous les couples du monde qui ont connu l’amour avant de quitter la vie ». CB

Entre 1909 et 1925, il reprend inlassablement les thèmes majeurs de son oeuvre. Ses références viennent d’Asie et d’Afrique, d’un art archaïque ou primitif.

Brancusi© Photo CNAC-MNAM Dist. RMN-Adam Rzepka-Pro Litteris 2009

Constantin Brancusi, «La Muse endormie I», 1910, bronze. (CNAC-MNAM Dist. RMN/Adam Rzepka/Pro Litteris 2009)

C’est en 1910 qu’il réalise la Maïastra, première sculpture d’oiseau.  Les socles des sculptures en deviennent parties intégrantes.

CRI_221632

Constantin Brancusi, « Maiastra », 1910-12. Sur une succession de socles est posé un oiseau fabuleux (contes roumains) qui est censé réunir les amants séparés.

1913, première exposition à New York. Il sculpte sur bois. Amitiés avec Duchamp, Man Ray, Tzara.

Romania_20060512_-_Tirgu_Jiu_-_Coloana_fara_sfarsit_02

« Colonne sans fin », Constantin Brancusi, mémorial de 30 m. de haut, Roumanie. Photo :  WikiCommons

1918, première « Colonne sans fin ». Il en réalise de nombreuses en bois avant celle de Roumanie recouverte de bronze.

Il découvre que l’espace de l’atelier est l’endroit privilégié pour  la perception de ses sculptures. Celui-ci deviendra une oeuvre d’art à part entière. Brancusi en remanie quotidiennement l’arrangement pour trouver une unité spatiale.

ATELIER-BRANCUSI-by-Sara-Robertsson-02

Atelier de Brancusi reconstitué (1997) par Renzo Piano à côté du centre Pompidou, Paris.

1920, scandale de « Princesse X » qualifiée d’obscène et de phallique. Cette sculpture sera retirée du salon des indépendants de 1920, puis réintégrée suite aux protestations d’artistes. Il pense, avec cette oeuvre, rappeler l’unité de l’être inscrit dans un symbole androgyne. En effet, on peut y voir un buste de femme ou un sexe masculin.

brancusi_41c_princesse-x_

Constantin Brancusi, « Princesse X », 1916, Bronze poli, 61,7 x 40,5 x 22,2 cm © 2011, ProLitteris, Zürich Photo: © Collection Centre Pompidou, Paris, dist. RMN, Paris © 2011, Adam Rzepka

Dès les années vingt, il photographie ses sculptures qu’il met en scène dans son atelier, ce qui fait ressortir les matériaux, les formes et la lumière.

1927, après quatre expositions à New York, la douane américaine soupçonne Brancusi d’introduire du métal en fraude aux USA, ne reconnaissant pas son travail comme oeuvre artistique. Un an plus tard Brancusi gagne le procès. En savoir plus sur le procès : clicker ici

bird_in_space_Bran_1790095i

Constantin Brancusi, « oiseau dans l’espace », 1927

Les oiseaux de Brancusi font partie d’une recherche centrale de l’artiste. Ce n’est pas tant l’oiseau que l’envol qu’il cherche à traduire.

1938  Inauguration de l’ensemble monumental de Târgu Jiu, en Roumanie ( » la Colonne sans fin, la Porte du baiser et la Table du silence »).

Constantin-Brancusi-Tg.-Jiu

Brancusi vit à Paris pendant la guerre, puis prend la nationalité française en 1952. Expo au Guggenheim de NYC en 1955.

e9c248082b04b5b8b4fd899a5fe2926a-1

1955, Brancusi lègue le contenu de son atelier à l’état français.

Brancusi, par sa quête de l’essentiel et de la pureté, a révolutionné le monde de la sculpture.

“La simplicité n’est pas un but dans l’art, mais on arrive à la simplicité malgré soi en s’approchant du sens réel des choses” CB

richard_serra_01a

Richard Serra,2010, photo : Frederick Charles for TIME

 Richard Serra, artiste contemporain américain, étudie la littérature, puis les Beaux-Arts à Yale University jusqu’en 1964. Il travaille alors dans une aciérie pour financer ses études. Lors d’un séjour à Paris à l’Académie de la Grande Chaumière (école d’art), il découvre l’oeuvre de Brancusi, une rencontre décisive pour sa carrière artistique, qu’il va fonder sur la gravité.

onetonprop

Richard Serra, « One Ton Prop (House of cards) », 1969

« One Ton Prop » est constituée de quatre plaques de plomb qui tiennent debout grâce à leur propre poids,  en s’appuyant les unes sur les autres. Plus besoin de socle ou de fixation.

Pour ses sculptures, Richard Serra utilise un acier spécial (corten) auquel il fait prendre une couleur flamboyante en appliquant une solution corrosive. Les matériaux, la couleur, le poids, l’équilibre, la hauteur, l’espace sont pensés avec minutie.

Son travail est une recherche sur l’espace organisé et transfiguré, sur l’équilibre et la perspective. Il explore le rapport entre l’objet artistique, le site et le spectateur. Un site qui détaille l’oeuvre de Serra :  clicker ici

serra_07

Richard Serra, « Te Tuhirangi Contour » 1999/2001, 56 Corten steel plates, 252m x 6m x 50mm

Le visiteur entre au coeur d’une oeuvre qu’il ne peut voir entièrement. Il s’y déplace et le mouvement change la perception du lieu, procure une sensation de vertige ou même de danger, le sens de la gravité en est troublé.

1999-Richard-Serra-Obra-reciente-560x440

Richard Serra, La Matière du temps (The Matter of Time), 1994–2005. Huit sculptures, acier patiné. Dimensions variables. Musée Guggenheim Bilbao

Richard-Serra-1

Gagosian Gallery, NYC, 2011

« I consider space to be a material. The articulation of space has come to take precedence over other concerns. I attempt to use sculptural form to make space distinct. » RS

richard_serra_gagosian

Richard Serra, « Late September », 2001 Paintstick on handmade paper, 50 x 50-1/2 inches(127 x 128.3 cm). Photo: Robert McKeever

Une exposition Brancusi/Serra a eu lieu à la Fondation Beyeler de Bâle (Suisse) en 2011.

katalogcover_d_web

Catalogue en allemand ou anglais, 2011, 244 pages, ca.182 illustrations, dont 80 en couleurs Edition brochée, 28 x 31,5 cm

Constantin Brancusi et Richard Serra, dans leurs travaux minimalistes, recherchent l’essence des choses plutôt que leur apparence, leur pureté, l’équilibre des formes, l’organisation de l’espace, la synthèse :  la simplicité.

La simplicité volontaire (ou sobriété heureuse) consiste en un mode de vie qui permet de réduire sa consommation et ses impacts pour mener une vie centrée sur des valeurs essentielles, de faire le choix de privilégier l’être plutôt que l’avoir. C’est un engagement personnel ou associatif qui préfère les valeurs écologiques, familiales ou communautaires. Ce courant se développe depuis les années 1980.

 Un site pour en savoir plus : http://simplicite-volontaire.wifeo.com/

Summer relax

Parmi les voix actuelles qui prônent ce type de philosophie de vie, Pierre Rabhi (1938), philosophe, agriculteur, biologiste, écrivain, poète français d’origine algérienne.

pierreR

Ses publications :  clicker ici

Publicités

5 réponses à “Constantin Brancusi (1876-1957) / Richard Serra (1939) § simplicité volontaire

  1. Pingback: Best of 2015 § Voeux | CultURIEUSE·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s