Charlie, l’historique.

images1960, le professeur Choron (Georges Bernier) et François Cavanna lancent le journal Hara Kiri, l’un est directeur de publication et l’autre rédacteur en chef.

tumblr_nhxy6205Vd1r570oko1_500

Le professeur Choron

L’équipe qu’ils rassemblent est alors composée de Francis Blanche, Reiser, Wolinski, Fred, Topor et Gébé. Plusieurs fois interdit de publication, il reparaît malgré tout.

6a00d8341bf94953ef01676871c522970b-800wiEn 1969, Hara Kiri le mensuel lance son hebdo. Simultanément, Choron, Cavanna et Delfeil de Ton créent un journal de bandes dessinées américaines et européennes, nommé Charlie mensuel, en référence à Charlie Brown de la série des Peanuts.

latestA la mort du Général de Gaulle, en 1970, la Une de Hara Kiri Hebdo titre « Bal tragique à Colombey – un mort », l’incendie d’une discothèque, dix jours plus tôt, venant de faire 146 morts :  le journal est à nouveau interdit par le ministre de l’intérieur. Pour contourner cette interdiction, l’équipe change le titre du journal et devient Charlie Hebdo, une allusion au Général. Jusqu’en 1981 où, au vu du manque de lecteurs, il cesse ses parutions. Ici, les Réactions à l’émission « Droit de Réponse » de Michel Polac.

139-01

1973

ChHebdo-26-09-2012-post-Caricatures

francois-cavanna-en-octobre-1978

Cavanna 1978

En 1992, Philippe Val (rédaction), Gébé ( directeur artistique) et Renaud relancent le journal. Une société par actions est créée, Les Éditions Kalachnikof, ce qui les rend propriétaires de 80 % des parts. Pour le coup, ils deviennent complétement indépendants. L’équipe est recomposée de Cavanna, Delfeil de Ton, Siné, Willem, Wolinski, Cabu, Charb, Oncle Bernard, Luz et Tignous. Ce nouveau Charlie, toujours à gauche et sans tabou du tout, soulève lui aussi des polémiques.

428714-jpg_286471Le journal s’attaque à tous les thèmes sans exception, mais se différencie de l’ancien Charlie par une ligne de gauche plus extrémiste. Le professeur Choron n’y est pas, il lance un journal d’aide aux faibles revenus. Gestionnaire malhabile, il perd tous ses droits et c’est à Cavanna qu’échoit le droit d’auteur du titre. La direction, semble-t-il plutôt autoritaire, de Philippe Val est controversée, entre autres, le fait est qu’il décide seul des titres des Unes alors que cela était précédemment voté.

Les politiciens véreux sont épinglés qu’ils soient de gauche ou de droite. Religions, société, jeunes et vieux, hommes et femmes, sexualité et bien sûr les extrémismes de tous bords. L’image est le média le plus important, mais quelques articles sont des reportages d’investigation.

92035937_o

Après le 11 septembre 2001, Philippe Val, par Charlie Hebdo, se désolidarise de courants d’extrême gauche antiaméricains qui n’ont pas pris position contre les islamistes.

En 2002, Robert Misrahi publie une critique sur l’ouvrage d’Oriana Fallaci « La rage et l’orgueil » où il écrit: «  On ne veut pas voir ni condamner clairement le fait que c’est l’Islam qui part en croisade contre l’Occident et non pas l’inverse. »Il s’ensuit une polémique sur le racisme de ces propos qui seront désavoués par l’hebdomadaire.

En 2006, tirant habituellement à 140000 exemplaires, Charlie Hebdo reprend les caricatures de Mahomet parues dans un journal danois. Le conseil français du culte musulman tente de le faire interdire, mais la demande n’aboutit pas. 400000 exemplaires de plus sont vendus cette semaine-là. Un mois plus tard, le ministère de la Culture organise une soirée en l’honneur du dessin de presse pour saluer les dessinateurs et caricaturistes après l’affaire en question. Plantu, Cabu, Wolinski et les plus jeunes Sattouf, Jul, Charb et Luz, tous les dessinateurs de Charlie sont particulièrement salués. A cette occasion, ils sont qualifiés d' »acteurs de la liberté ».  Discours du 15.03.2006

bd06

C’est « l’aliénation dans la foi« (dixit Luz) qui est mise au pilori par Charlie Hebdo plus qu’une religion ou une autre.

3044286-2057904089-jpg_2649905

2007

file_233582_1299101Le journal est poursuivi par différentes organisations islamiques. Le procès aboutit à la relaxe de Charlie Hebdo le 22 mars 2008. En juillet, des dissensions entre Philippe Val et Siné aboutissent au licenciement de ce dernier, qui lance son propre satirique « Siné Hebdo ».

En 2009, Val rejoint Radio France et c’est Charb (Stéphane Charbonnier) qui prend la direction de la publication. Il déclare à cette occasion qu’il désire « renouer avec la satire ». L’hebdomadaire est alors vendu à 53000 exemplaires dont 13000 abonnements. Le refus du journal de dépendre de la publicité ou de riches actionnaires le met en position de fragilité économique. Son prix augmente à 2,50 euros au lieu de 2 euros. Une presse qui veut rester libre compte sur ses lecteurs.

charb-3044699-jpg_2650054_652x284

Charb 2012

L’incendie criminel des locaux de Charlie Hebdo a lieu la nuit du 1er au 2 novembre 2011 et le site du journal est piraté, ceci juste avant la sortie du spécial Charia pour « fêter la victoire du parti Ennahdha en Tunisie ».

En 2012, de nouvelles caricatures sont publiées et Charb reçoit des menaces de mort. Il est alors mis sous protection policière. Al-Qaïda fait figurer son nom sur une liste de personnes coupables de « crimes contre l’Islam ». Le dernier épisode de ce chapitre-là s’est joué le 7 janvier dernier…

250px-Charliehebdo

ATTENTION : La Une annonçant « Shoah Hebdo » n’est pas de Charlie Hebdo!

charlie-hebdo-une-14309_w1000source: wikipedia

Charlie Hebdo est un journal satirique de tradition libertaire. Son esprit irrespectueux est le fondement même de sa liberté d’expression et de son droit à la satire.

Qui donc s’est posé la question de ce que signifie véritablement »être Charlie »? Peut-être qu’essayer à l’avenir de « suivre » son anti-conformisme, sa liberté d’esprit, sa remise en question des préjugés et son humour ravageur serait un bon début? Non, je ne peux pas prétendre que je suis Charlie, je n’ai ni cette hargne, ni ce courage. Mais je veux m’efforcer de le suivre dans sa vision d’un monde plus humain où, avec humour, une distance et un équilibre des forces pourraient rendre visible la bêtise et l’obscurantisme quotidiens.

«Dans un an, que restera-t-il de ce grand élan plutôt progressiste sur la liberté d’expression, s’interroge le dessinateur Luz. Est-ce qu’il va y avoir des aides à la presse particulière? Est-ce que des gens vont s’opposer à la fermeture des journaux? Des kiosques? Est-ce que les gens vont acheter des journaux? Que restera-t-il de cet élan? Peut-être quelque chose. Mais peut-être rien.»Le Figaro, 10.01.2015

charlie_hebdo_cabu_aplatiR.I.P.

Le meilleur soutien à Charlie Hebdo, c’est l’abonnement. En Suisse, le journal satirique romand se nomme Vigousse.

Vigousse-Thierry-Barrigue-350-02

Advertisements

8 réponses à “Charlie, l’historique.

  1. Moi je suis Charlie. Juste pour dire que nul n’a le droit de s’arroger le droit de vie et de mort sur autrui. Juste encore pour dénoncer l’intolérance et la haine. J’ai du mal avec la caricature à outrance. Mais je lui reconnait le fait de m’obliger à une remise en question. Un artiste français du nom de Stéphane Guillon, que j’apprécie pas du tout, avait tiré à boulets rouges sur les handicapés. Devrait-on le tuer pour ça?… Merci beaucoup pour cet éclairage dont je ne maîtrisait qu’une petite partie.

    • Moi-même en publiant certains de ces dessins, je n’étais guère à l’aise, alors quel courage il leur faut pour mettre ainsi en avant un dessin signé! Après, personne n’est obligé d’ouvrir le journal. La liberté d’expression ne peut avoir de limite universelle, chacun a la sienne mais doit accepter l’expression publique. Ce n’est pas si facile…

      • En tous cas ils l’ont fait et c’est très bien comme ça , pour toutes les raisons possibles , la liberté d’expression , la dérision , la révélation de certains faits d’actualités … etc …

    • Je vois qu’il a dessiné des affichettes pour Hara Kiri. Un poème :« Je veux que mon existence
      Soit une suprême offense
      Aux vautours qui s’impatientent
      Depuis les années quarante
      En illustrant sans complexe
      Le sang, la merde et le sexe. »R.T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s