Alexander McQueen (1969-2010) § Haute Couture et Beaux Arts

alexander-mcqueenLee (Alexander) McQueen est un créateur de mode (« d’illusion » dirait-il) britannique. Issu d’une famille londonienne modeste de six enfants dont il est le plus jeune, il devient apprenti tailleur dès l’âge de seize ans, activité qui le passionne. Il travaille chez plusieurs tailleurs anglais, puis en Italie et à Paris.

Il intègre ensuite l’Ecole Saint Martins de Londres (College of Art and Design). A l’âge de 23 ans, il se fait remarquer par une journaliste de mode influente, Isabella Blow. Celle-ci achète sa collection diplômante et la publie dans le Vogue britannique.

  Ce lien archive toutes les collections d’Alexander McQueen depuis 1993.

Spring_Summer+1994+-+Nihilism+

Alexander McQueen, printemps/été 1994

Il est engagé par la maison Givenchy en 1996 (succédant à John Galliano). Quatorze collections par an! Cette année 96, il reçoit le premier de ses trois prix de Créateur britannique de l’année.

3-mcqueen-ss01

Alexander McQueen, Voss, printemps/été 2001.

Il crée ensuite sa propre marque, dont Gucci achète la majorité des parts. Il quitte alors Givenchy et peut dès lors donner libre cours à son imagination débridée. Une créativité sans limite et non-conformiste. Durant les quinze années qu’a duré sa carrière, il n’aura cessé de surprendre avec des défilés déconcertants de théâtralité et avant-gardistes .

fashmark_fall-2009_the-horn-of-plenty_

2009 « La corne d’abondance »

Photos ci-dessus Getty images, All over press, AFP.

Alexander McQueen a toujours assumé son homosexualité. En 2000, il s’unit à son compagnon George Forsyth à Ibiza. Un mariage non officiel qui ne durera pas. En 2010, très affecté par la mort de sa mère, de laquelle il était très proche, dépressif et fragilisé, il met fin à ses jours.

PARIS FASHION WEEK from october 4th to october 11th 2004 Ready to Wear SPRING SUMMER 2005 ALEXANDER MC QUEEN

Alexander >McQueen, Printemps/été 2005, » It’s only a game ».

Ses scénographies souvent géniales, ses modèles de vêtements extravagants et futuristes, l’exposition Savage Beauty en 2011 à New York et en 2015 à Londres l’ont sacré, après sa mort en 2010, génie de la mode et visionnaire.

McQueen_Plato’s-Atlantis-springsummer-2010

Alexander McQueen, collection « Plato’sAtlantis », 2010

Ces trois derniers défilés sont analysés par le journaliste Loïc Prigent dans son documentaire hommage « Le testament d’Alexander McQueen » , disponible sur Arte Creative jusqu’au 25 décembre 2015. Voir aussi l’article intégral dans le Vanity Fair du mois d’octobre 2015.

« Le premier, « The Horn of Plenty », bazarde sa carrière à la poubelle et critique la mode ; le deuxième, « Plato’s Atlantis » prophétique, réfléchit au futur de la mode et même de l’humanité – rien que ça – ; « The Bone Collector » enfin, quelques jours avant son suicide, est un abandon morbide. »

La Haute Couture fait-elle partie des Beaux-Arts?

L’art ne vise pas à la production de quelque chose d’utile. La mode (fashion) est à l’intersection entre l’art et le commerce. Les créateurs de Haute Couture présentent des modèles que nous pouvons trouver si excentriques qu’ils semblent impossibles à porter. Alors la Haute Couture est-elle utile? Elle qui mélange art et industrie, elle est la garantie d’un savoir-faire et est soumise à de strictes critères contrairement au prêt-à porter. Ferait-elle plutôt partie des arts décoratifs? Et les oeuvres plastiques qui tiennent le haut du panier dans le marché de l’art (Koons…)? N’appartiennent-elles pas à une production quasi industrielle?

Alexander McQueen, Haute couture ou prêt-à porter, a élaboré des collections et des défilés participants d’une vision conceptuelle de sa pratique. Le réchauffement climatique, l’invasion des déchets, la mort, etc.  Il a redéfinit les codes de la mode à travers les problématiques contemporaines. Artiste ou pas?

Transcender ce qu’est la mode et ce qu’elle pourrait être, c’est ça le rôle d’un créateur. Il faut faire des trucs que personne ne veut faire” Alexander McQueen

LONDON - FEBRUARY 25: A model wearing a red hooded cat suit, stands among a ring of fire on February 25, 1998 during the finale of British designer Alexander McQueen's autumn/winter 1998/99 fashion collection on the last day of London Fashion week. (Photo by Paul Vicente/AFP/Getty Images)

LONDON – FEBRUARY 25: A model wearing a red hooded cat suit, stands among a ring of fire on February 25, 1998 during the finale of British designer Alexander McQueen’s autumn/winter 1998/99 fashion collection on the last day of London Fashion week. (Photo by Paul Vicente/AFP/Getty Images)

Voir aussi Jean-Paul Gaultier et Haute Couture

Publicités

5 réponses à “Alexander McQueen (1969-2010) § Haute Couture et Beaux Arts

    • J’aimerais tellement voir tous les défilés! On en trouve quelques extraits sur la toile… Mais le reportage de Loic Prigent est vraiment très intéressant. Pour le voir cliquer sur « le testament … », cela en vaut la peine!

  1. Je ne connaissais pas ce couturier. Certains côtés me rappellent Gaulthier tout en étant absolument originales. Encore une belle découverte, merci 🙂

  2. Ce qui est sûr c’est que les frontières ne sont plus aussi nettes entre les concepts, art ou pas. Reportage passionnant. De toute façon j’apprends des tas de choses chez toi. Une fin tragique, une crétion qui mêle la fantaisie, le rêve, la réflexion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s