Anne Teresa de Keersmaeker (1960) § plagiat, etc.

3 Anne Teresa De Keersmaeker (c) Herman Sorgeloos 2011_2

Piano…voix…violon…claps. Quatre séries. Solo. Duos. Quatre pièces. Musique. Rythme. Danse. Répétitions. Perpétuel recommencement. Semblable. Différent. Mouvements. Déplacements. Ombres. Lumière. Ensemble. Grâce. Fascination. Fase.

Anne Teresa De Keersmaeker , chorégraphe belge flamande, est invitée au théâtre de Vidy  pour deux représentations (9 et 10 décembre 2015) de son spectacle « Fase » créé en 1982 à Bruxelles. Ce spectacle, réponse dansée à la musique répétitive de Steve Reich (Piano phase 1967, Come Out 1966, Violin Phase 1967, Clapping Music 1972), est devenu une référence dans le monde de la danse contemporaine. Précision minutieuse, élaboration rigoureuse, énergie, géométrie et abstraction, impressionnant spectacle de pureté et de minimalisme. Le déroulement détaillé de ces quatre pièces sur le site Inferno .

Ses premiers cours de danse débutent à l’âge de 10 ans, se poursuivent avec une formation  (1978-1980) à l’école Mudra de Maurice Béjart, puis deux ans d’études aux Etats-Unis grâce à une bourse. C’est là qu’elle découvre, grâce à Thierry De Mey (musicien et cinéaste belge), la musique minimaliste de Steve Reich. En 1983, elle fonde sa compagnie Rosas. S’ensuit une carrière essentielle pour l’évolution de la danse contemporaine (cliquer sur son nom ci-dessus pour en savoir plus).

En 2011, la chanteuse Beyoncé sort le clip Countdown. Il s’avère que deux chorégraphies de Anne Teresa De Keersmaeker (Achterland,1990 et Rosas danst Rosas,1983) y sont plagiées. La chorégraphe constate  avec ironie qu’il a fallu trente ans pour que la culture populaire reconnaisse son travail expérimental et surtout que cette production commerciale annihile le message initial porté par son oeuvre.  Réponse de Anne Teresa De Keersmaeker.

Plagiat, inspiration, hommage, citation, imitation, vol… Comment effectuer une distinction parmi tout cela?

Le petit humain se construit par imitation et par émulation. Il apprend en observant et en essayant. Les adultes sont-ils si différents? En art, la copie a joué un rôle important dans l’apprentissage des techniques picturales. La culture est un vaste champ de découvertes que nous utilisons pour éveiller nos consciences. Nous sommes constamment inspirés par les oeuvre d’art, qu’elles soient littéraires, cinématographiques, plastiques ou autres. La création est donc placée sous influence. De la même façon, dès qu’une idée est partagée, elle peut être copiée. Et une idée copiée n’est-elle pas une preuve de sa qualité ?  Ou de sa futilité… l’originalité étant le propre du génie humain. Progresser, évoluer, ne peut exister sans tenir compte de ce qui a déjà été fait. En revanche, s’approprier le travail d’un autre sans en demander la permission et sans le citer est considéré comme un vol. Dans le cas de Beyoncé (qui dit s’être seulement inspirée du travail de De Keersmaeker!), je ne sais pas comment s’est terminée l’histoire, mais la seule politesse eût été qu’elle cite sa source.

Voici la mienne (en anglais) sur cet article : article de Petra Raspel

fasec_herman_sorgeloos_12

Anne Teresa De Keersmaeker, « Fase », Photo © Herman Sorgeloos

« Ce n’est pas d’où vous prenez les choses qui est important mais jusqu’où vous les emmenez! » Jean-Luc Godard
Publicités

Une réponse à “Anne Teresa de Keersmaeker (1960) § plagiat, etc.

  1. Pingback: Billet d’humeur § Vrai théâtre? | CultURIEUSE·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s