Agnès Thurnauer (1962) § bisexualité psychique

agnes-thurnauer-1

Agnès Thurnauer devant son tableau « The original world », 2006. Photo: http://www.larenaissance-lebessin.fr

Artiste plasticienne franco-suisse, Agnès Thurnauer est née et vit à Paris.  Elle a étudié le cinéma et la vidéo à l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs, diplôme 1980.

Ses célèbres badges, ses « Portraits grandeur nature« , découlent d’une création pour la Biennale de Lyon 2005. Pour l’artiste, il est ici question autant du féminin que du féminisme et de l’acceptation des genres féminin/masculin qui sont présents en chacun de nous, notre bisexualité psychique. A la question de  l’absence de représentation des femmes artistes dans l’histoire de l’art, elle répond en inversant l’état des choses. Une façon de le rendre visible et de le partager.

Son questionnement permanent de la peinture et de l’histoire de l’art se traduit par des passages par l’abstraction et la figuration, par le collage et les inscriptions. Elle n’exclut ni la photographie, ni la vidéo, ni l’installation, mais se veut peintre avant tout. Les mots et les images, le langage et la couleur, d’égale importance dans ses tableaux, évoquent une vaste culture aussi bien littéraire qu’artistique. « Qu’est-ce qui émane d’un tableau ? Qu’est-ce qu’on projette sur lui ? Qu’est-ce qu’on investit dans la représentation ? Quel part de plaisir y engage-t-on ? Qu’est-ce que la figure projette en retour ? » interroge-t-elle à l’aide des images qu’elle produit.

agnes-thurnauer-bien-faite-mal-faite-pas-faite-5-2004

Agnès Thurnauer, ‘Bien faite, mal faite, pas faite #5’, 2004

Agnès Thurnauer réinvente, à la lumière de notre environnement, les images qui font notre quotidien, celles que l’ont ne voit même plus, celles de la publicité ou des médias. Celles aussi de l’histoire de l’art, qui font maintenant partie de notre mémoire collective. Elle mixe passé et contemporain, redonne du sens avec pertinence et humour. L’oeuvre ci-dessus fait partie d’une série de peintures tirée de la publicité Aubade et cite l’iconoclaste Robert Filliou et son principe d’équivalence féminisé.

agnes-thurnauer

Agnes Thurnauer, crayon, galerie Valérie Bach

Comme Duchamp (« C’est le regardeur qui fait le tableau »), Agnès Thurnauer pense que toute peinture est contemporaine du moment que nous la regardons. D’ailleurs, l’homophonie (elle-aile) dont elle joue laisse penser que Duchamp est un proche… L’urinoir de Duchamp s’envole : disparition ou pinacle? Le regard, le nôtre et celui que nous renvoie le tableau, est au centre de l’oeuvre et invite à créer un lien entre les dimensions d’espace et de temps.

4409820_7_b9fa_autoportrait-1-detail-par-agnes_dcfa1055bfa33593dd2cb2b0f56de086

Agnès Thurnauer, « Autoportrait 1″(détail), 2010.Photo: Laurent Lecat.

Lire ici l’interview de Agnès Thurnauer par Nicolas Exertier qui date du 10 février 2006. Questionnée avec pertinence, l’artiste y explique sa démarche et ses différentes techniques. Un vrai plaisir que de lire la conversation entre ces deux érudits.

« Au fil des siècles, et d’une façon accélérée au cours de la période moderne,  la peinture se met à plat, se relève, se retourne. La peinture a une malléabilité extraordinaire par rapport aux autres médiums » AT

agnes_thurnauer2

©Agnès Thurnauer  » Olympia#2″, 150 x 260cm, 2012

La serveuse du tableau de Manet citée dans celui d’Agnès Thurnauer a été peinte autour d’un texte érotique, tout comme son Olympia, peinte autour de mots doux. Manet est pour elle le peintre qui dialogue le plus avec la peinture, qui représente littéralement la peinture dans ses personnages féminins. Si l’on regarde Le Déjeuner sur l’herbe, par exemple, ce tableau qui, à l’époque, avait tant fait scandale, on voit que cette femme nue au milieu d’hommes habillés et qui regarde frontalement le spectateur EST la peinture, c’est-à-dire qu’elle est comme sortie du tableau,  d’où sa nudité. (tiré de interview AT)

Son approche de l’histoire de l’art, ses expérimentations techniques et conceptuelles, son discours pertinent et son utilisation picturale du langage me plaisent particulièrement. Son travail m’évoque la spirale permanente de la recherche artistique, équipée de citations et de découvertes, d’expériences et de transgressions. Et aussi, bien sûr, son questionnement du féminin dans l’art, que ce soit de l’artiste, du modèle, de son influence ou de son émergence.

medium_at-le_monde-jph-hd_80d3f

Agnès Thurnauer, « Biotope, 11 septembre », 180cm x 120cm, de la typographie à la combinaison du personnage, tout est peint!

Une exposition au Château de Montsoreau ( dont la collection est constituée en collaboration avec le groupe Art & Langage) du travail de Agnès Thurnauer a lieu jusqu’au 25 octobre 2016 ( à 17 km de Saumur).

« La part « masculine » de la femme, c’est-à-dire la force, le courage, la puissance intellectuelle, n’entre pas en contradiction avec la féminité… » Extrait d’une lettre de Lou Andreas Salomé à Anna Freud.

Agnès Thurnauer évoque pour son travail, non pas uniquement une démarche féministe, mais le concept de bisexualité psychique (et non comportementale ou biologique), selon les travaux de Mélanie Klein. Freud en avait posé l’hypothèse en faisant la distinction entre identité de genre et identité de sexe. Nos parts psychiques des principes masculins et féminins varient pour chacun, mais existent certainement!

En psychanalyse, le concept de « bisexualité psychique » se réfère donc à ce que les études sur le genre ont appelé ensuite l’« identité de genre », c’est-à-dire la correspondance entre l’identité intime et sociale d’une personne et son sexe physique (le fait qu’un humain mâle peut se sentir plus ou moins masculin et/ou féminin, par exemple).(tiré de wikipedia: bisexualité)

thurnauer_autoportrait_bruxelles_2015

Agnès Thurnauer. « Autoportrait [into abstraction] #3 », 2015, crayon sur toile, 195 x 130 cm

 Sources : awarewomenartists.com- critiquedart.revues.org- creative.arte.tv – ouest.france.fr – unidivers.fr – media.artabsolument.com – serialgalerie.com – larepubliquedelart.com – http://www.agnesthurnauer.net

 

Advertisements

5 réponses à “Agnès Thurnauer (1962) § bisexualité psychique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s