Festival Images Vevey 2016 § Chaplin’s world

C’est la plus importante Biennale d’arts visuels ayant lieu en Suisse. Romande de surcroît! Dans les rues de la ville, à l’extérieur (29) comme dans plusieurs lieux d’exposition (24), la promenade est culturelle ou n’est pas. 75 projets d’artistes provenant de 15 pays. Sans compter des expositions paralèlles et un hommage aux cinquante ans du Montreux Jazz Festival. 926 m2 de bâche pour une photographie sur le bâtiment Nestlé. Plus de 1500 images pour régaler nos yeux au Festival Vevey Images! Jusqu’au 2 octobre 2016.

Christian Jankowski (Allemagne, 1968) propose la vidéo et les photos d’un casting. Trois experts rattachés au Vatican examinent treize candidats au poste de prochain Jésus!

img_3143

Christian Jankowski, « Casting Jésus »

Matt Collishaw (Angleterre, 1966) fait partie de la génération des Young British Artists. Deux de ses projets sont exposés à Vevey. « In camera » est tiré d’une série de négatifs de scènes de crimes. Dans une salle obscur, les clichés phosphorescents sont exposés individuellement dans des vitrines. Des flashs les font surgir quelques secondes du néant.

Sa seconde participation est présentée dans le choeur d’une église protestante et montre deux célèbres peintures de papes, l’une de Velazquez et l’autre de Bacon, qui se superposent en fondus enchaînés dans une pluie de pixels. C’est somptueux et hypnotique.

img_3226

Matt Collishaw, « The End of Innocence »

Asako Narahashi (Japon, 1959) explore la photo de paysage. Ses images du Mont Fuji sont exposées dans le lac sur des piliers mobiles. L’eau réelle et l’eau de ses premiers plans, les alpes réelles et l’image de la montagne du Japon se répondent harmonieusement.

img_3156

Asako Narahashi, « Half awake and half asleep in the water »

Cristina de Middel (Espagne, 1975), coproduite par le Festival, documente une parade en l’honneur de la naissance de Charlie Chaplin qui a lieu  en Inde depuis 40 ans!

img_3164

Cristina de Middel, « The Perfect Man ». En arrière-plan, la statue veveysane de Chaplin.

Puis élargit son propos sur le thème du film de Chaplin « Les Temps Modernes » en mettant en scène des ouvriers bleus comme des légendes indoues ou schtroumpfs!

de_middel_cristina_chaplin07

Cristina de Middel, « The Perfect Man »

Christian Patterson (USA, 1972) reconstitue une épicerie tenue par des immigrés chinois dans le Mississipi. Elle lui rappelle la phrase de Warhol « Tous les magasins deviendront musées et tous les musées deviendront magasins ». Il en photographie et retravaille les éléments, achète son achalandage et en fait une installation: « Gong Co. ». Il en résulte de superbes images, semblables à de classiques natures mortes, et leurs modèles en situation.

img_3176

Christian Patterson. « Gong Co. »

Edoardo Delille (Italie, 1974) plonge 40 volontaires veveysans recto dans le Léman après un saut verso aérien. Pour les admirer, il faut les pêcher…

img_3178

Edoardo Delille, « We splash »

Dans la belle salle Del Castillo, la série, réalisée entre 1997 et 2000, de 101 portraits de Hans-Peter Feldmann est à ne pas manquer. Une vanité de 50 mètres de long…

img_3191

Hans-Peter Feldmann, « 100 years »

Dans cette même salle, Michael Schirner (Allemagne, 1941) questionne l’impact de l’image photographique connue en effaçant les éléments qui pourraient la rendre identifiables. Surprenant de voir à quel point la composition d’une photo est importante pour la rendre mythique. Une idée pour ces trois-là?

Terry Brown et Gordon Stettinius (USA, 1962, 1966) collaborent pour un projet de longue haleine: le portrait de Gordon, transformé par ses différents looks, tiré par Terry  durant 8 ans. L’habit fait-il le moine?

img_3200

Terry Brown & Gordon Stettinius, « Mangini Studio »

Depuis plus de dix ans, Jojakim Cortis (France, 19768)) & Adrian Sonderegger (Suisse, 1980) reconstituent des clichés historiques, à l’aide de maquettes, leur matériel de bricolage faisant partie de l’image. Un travail hallucinant qu’il faut regarder avec attention pour comprendre.

Matjaz Tancic (Slovénie, 1982) invite les culturieux que nous sommes tous à porter, à travers des lunettes, un regard clandestin sur la population de Corée du Nord et leur quotidien en 3D. Ambiance totalitaire et figée garantie par la république communiste.

Sylvie Théraulaz (Suisse, 1969) explore la terre par le biais de Google Earth et en retire son point de vue graphique.

img_3236

Sylvie Théraulaz, « Voyages virtuels »

Lei Lei (Chine, 1985) & Thomas Sauvin (France, 1983) inventent une nouvelle histoire à partir de clichés dénichés dans des marchés aux puces chinois par un méticuleux travail de colorisation, découpage, numérisation,etc.

img_3242

Lei Lei & Thomas Sauvin, « Hand-colored Photography »

D’une commande du New York Times résulte ce travail d’Alec Soth (USA, 1969). Il construit son reportage documentaire tokyoïte au Park Hyatt Hotel où fut tourné le film « Lost in translation ». Sans sortir de sa chambre, en louant des services. La série est présentée dans une suite du palace veveysan des Trois Couronnes.

Et ce résumé n’est pas exhaustif! Ces oeuvres photographiques disséminées dans la ville rendent un hommage appuyé au sixième art. Une exposition-découverte de la photographie qui plaira aux passionnés avertis comme aux promeneurs curieux.

Et si vous êtes dans le coin, passez donc chez Charlot!

Advertisements

3 réponses à “Festival Images Vevey 2016 § Chaplin’s world

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s