Anne Imhof § pavillon allemand

Photo: Andrea Merola/AP

Le 13 mai, c’est Anne Imhof (1978) qui a reçu le Lion d’Or 2017 pour la meilleure participation internationale.

Son installation « coup de poing » (traduction de son titre : Faust) est constituée d’un parterre de verre surélevé hanté par des personnages sombrement encapuchonnés qui doivent ramper pour se déplacer dans cet espace restreint. La surimpression du reflet des visiteurs sur la plaque de verre transparente, telle une vitrine de grand magasin, les impliquent directement dans cette inquiétante mise en scène.

“Faust” (2017) de Anne Imhof à la 57e Biennale de Venise. Photo : Timothée Magot

Condamnés à errer sans but, manipulés par des envois de messages sur leurs portables, ils ressemblent à d’étranges vagabonds des limbes. Damnés des temps anciens ou d’un futur angoissant?

Le pavillon allemand fut inauguré par Hitler en 1938.

Le pavillon de l’Allemagne dessiné par Ernst Haiger, 1938.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Une réponse à “Anne Imhof § pavillon allemand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s